4 OBSERVATIONS SUR L’HOMME ÉLÉGANT

Je me suis plongé ce weekend dans la lecture des vieux numéros de Monsieur, revue des élégances (1920-1924) : une réelle mine d’or concernant les illustrations d’hommes élégants. Au regard de ces documents, je me suis demandé comment l’homme apparaissait élégant dans les illustrations ou les photographies.

• La première observation et peut être la plus évidente, l’homme élégant sait concilier ses goûts, son style et l’occasion pour laquelle il s’habille. Il s’habille pour lui, mais aussi et surtout en fonction de la situation : la saison, l’heure de la journée et l’évènement dans lequel il s’inscrit.

Monsieur, revue des élégances n°36

1// Costume en tweed pour l’automne (Sprezzatura eleganza tumblr). 2// Costume en lin gansé pour l’été (Marc Guyot). 3// Smoking jacket pour une soirée habillée (The style buff by Gianni Fontana).

• Le rapport qui existe entre la formalité d’un costume adapté à la morphologie d’une personne ou d’un personnage (avec une juste mesure et un tombé impeccable) et la manière dont celui-ci s’émancipe du vêtement pour se mouvoir crée l’élégance. L’homme à l’aise dans une mise bien coupée est élégant, comme Fred Astaire aux Oscars en 1970 (à partir de 2min30).

• En partant de ce dernier exemple, l’homme élégant sait également avoir de l’humour, du second degré en toute occasion. Contrairement à la mode insipide et impersonnelle (en témoigne les mannequins inexpressifs et déprimés des pages de magazines), Monsieur peut sourire, s’exprimer par une gestuelle mesurée, naturelle et authentique. Pour exemple, la collection Jort pour la marque Suitsupply incarne pour moi la recette parfaite entre formalisme et décontraction.

• Enfin, un détail plus personnel qui m’a sauté aux yeux dans toutes les vieilles illustrations du magazine Monsieur et dans beaucoup de photographies, l’homme élégant ne regarde pas l’objectif, métaphore du miroir, de la contemplation, de la mode et du dandysme. L’homme est dessiné dans son environnement, l’illustrateur omniscient « capture » les postures, les interactions, les instants de vie de Monsieur sans que celui ci ne prête attention. L’homme de style, avec une réelle personnalité, ne cherche pas le regard approbateur du spectateur. Il est lui même, sincère, dans toute sa différence et sa complexité.

Monsieur Guillaume Bo

Monsieur Luca Rubinacci

Monsieur Andre Churchwell

Monsieur Fabio Attanasio

Pour consulter les numéros de Monsieur, la revue des élégances (1920-1924), suivre ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *